Les magazines à EDF et Gaz de France
L’Association M.E.G.E possède une documentation importante qui permet de retracer l’histoire de l’Électricité, du Gaz et de l’Éclairage Public à Paris, en région parisienne et en Province. Parmi celle-ci, on trouve notamment les magazines internes à EDF et à Gaz de France. Ils permettent de suivre les évolutions des deux Entreprises, des agents, des métiers et des clients. On peut aussi voir les innovations techniques et matérielles, les approches commerciales, les campagnes de publicité, bref … une vraie mine d’or.
Mais qui se souvient de tous ces magazines ? … Un petit rappel !
Les magazines internes

A la Nationalisation en 1946, les directeurs d’Électricité de France et de Gaz de France, ont le souci de construire les deux Entreprises et d’établir des relations fortes entre les agents des différentes Directions et Services. Le but est de montrer que chacun est un acteur important dans la reconstruction du pays qui sort de plusieurs années de guerre et d’occupation. Presque tout est à reconstruire et le gaz et électricité sont des sources d’énergie modernes nécessaires à la population.

Les moyens de communication sont très limités à cette époque, et la mixité n’existe pas encore vraiment (la relève des compteurs et la facturation mixte date de 1948) aussi, séparément chaque Entreprise pense à un journal interne pour établir des liens

Les magazines nationaux

En 1949, Gaz de France information est le premier magazine national à paraître. Il s’adresse aux agents Gaz de France (tous Services) ainsi qu’aux agents qui exercent des activités « mixtes ». Il est difficile de dire quand ce magazine a stoppé sa parution mais le numéro le plus récent répertorié à M.E.G.E est le 572 qui date du 2ème trimestre 2004*.

En 1956, EDF suit le mouvement et sort Contacts électriques , magazine qui deviendra en 1975 La Vie Électrique – Contacts puis en 1991 La Vie Électrique.

La vie électrique fut certainement la première revue d’EDF plébiscitée par ses 250 000 lecteurs durant presque quarante ans.

Rédigée par des journalistes professionnels issus des meilleurs magazines de l’époque, comme Match, Valeurs actuelles, l’Express, etc., de grands journalistes free-lance issus du Figaro, de Libération, des écrivains de talent, La Vie Électrique s’est toujours présentée comme une revue indépendante traitant l’actualité de l’entreprise et de ses agents en toute liberté éditoriale.

Enfin, les meilleurs photographes du moment, issu de Réalités par exemple, les meilleurs dessinateurs humoristiques de Chaval à Trez ont contribué en permanence au succès de la revue.

Dans sa partie culturelle on trouve également des interviews des plus grands écrivains, des chanteurs, des acteurs du moment.

La parution de cette revue semble s’être arrêtée avec le n° 335 de janvier 2002.

En 1953, le Service Prévention et Sécurité d’EDF édite, à l’attention des moniteurs de prévention, un petit bulletin portant le titre de VIGILANCE. Ce bulletin qui traite essentiellement de la prévention et la sécurité dans le travail deviendra quelques temps après un magazine destiné au personnel technique d’EDF.

A ses débuts, il affirme une forte tendance réglementaire mais n’hésite pas à aborder aussi des sujets sensibles comme l’alcoolisme. Plus tard, il va s’intéresser également à la vie des agents dans leur travail et en dehors de leur travail. Plus tard encore il va traiter des thèmes plus généraux tels que les loisirs, les activités domestiques, le sport, la conduite automobile, la santé, etc….

En 1987, EDF et Gaz de France changent d’identité visuelle, nouveau bleu et nouvelle typographie. En 1990 (opération fil rouge) les 102 Centres EDF GDF Services (DOM-TOM compris) deviennent autonomes et prennent un nom caractéristique souvent typique de leur région d’appartenance. Ils adoptent également un logo distinctif et un filet rouge.

Courant 1987, avec le numéro 80, le magazine devient mixte suite à la fusion des Services Prévention Sécurité d’EDF et de Gaz de France ce qui l’amène à traiter des sujets liés au gaz. Ce magazine possède le record de longévité puisqu’il paraît encore à ce jour.

On retrouvera cette nouvelle identité visuelle sur les papiers à en-tête, les enveloppes, les gadgets commerciaux ainsi que sur les flancs des véhicules de service. A Paris, les centres s’appellent dorénavant Paris Pyramide, Paris Aurore, Paris Tour Eiffel, Paris Rive Gauche. Seul Paris Nord conserve son nom.

En 1993, un nouveau magazine national baptisé 102 MAGAZINE (en référence aux 102 Centres) est expédié aux agents d’EDF GDF Services. Ce nouveau magazine couvre l’ensemble du territoire français, il est beaucoup plus centré sur les activités des Centres EDF GDF Services, les métiers exercés et leurs agents. Le n° 110 d’Octobre 2004 est le plus récents des magazines que possède M.E.G.E.

Vivre EDF a succédé à La Vie Électrique et atteint aujourd’hui le n° 430 (février 2021). Avec le changement de statut des sociétés EDF et Gaz de France Suez, puis la filiation des distributeurs ERDF et GrDF, de nouveaux magazines nationaux de ces distributeurs sont apparus en remplacement de 102 Magazine : ERDFINFO et CultureGAZ.

Les magazines à Paris

Parallèlement aux magazines nationaux, on voit apparaître au cours des années, d’autres magazines internes propres à des Services ou des Directions d’EDF ou Gaz de France. C’est ainsi qu’en 1978, lors de la créations des Directions Régionales et des Centres EDF Gaz de France, on voit naître à Paris le n° 1 de CINQ SUR 5.

Ce magazine de la Direction Régionale de la Distribution de Paris est destiné aux agents des cinq centres parisiens (Centre, Est, Ouest, Sud et Nord auquel est rattaché l’Éclairage Public). Il est trimestriel et constitué d’articles écrits par des agents des 5 centres parisiens. Ils sont souvent agrémentés de croquis et de photographies de qualité, rapportant les évènements importants de chaque Centre, les nouveautés proposées aux clients, les différentes activités et métiers des agents, les innovations commerciales, techniques et administratives et pour finir l’évolution et l’histoire si riche des quartiers et des arrondissements de la Capitale.

Tous les articles sont placés sous le contrôle d’un comité de rédaction dont Guy LE HALLE (membre de M.E.G.E) a été un acteur essentiel dans la réussite de ce magazine. Cependant, CINQ SUR 5 s’arrête début 1990 après douze ans de bons et loyaux services et 44 numéros parus. M.E.G.E détient la collection complète.

Après la suppression de la Direction Régionale, des magazines internes « locaux » de consistance plus modeste (quelques pages seulement) ont pris la suite. Sur Paris, on peut aussi citer entres autres :

    • • La Lettre de Paris-Est
    • • Paris-Aurore Infos
    • • La Lettre de Paris-Nord
    • • Nord Express
    • • Paris’nergies
    • • Paris Rive Gauche Informations
    • • Ressources Rive Gauche
    • • GazO’fil

Ne jetez vos magazines, faites en don à MEGE, ils seront soignés, classés et surtout exploités
pour retracer l’histoire de l’Electricité, du Gaz et de l’Eclairage Public.

Michel VERVAEREN – Jean-Michel BERTHOD – 2016