Fernand JACOPOZZI et la Place de Concorde

Parmi les réalisations de mise en lumière des monuments de Paris en 1930, il y a avis bien entendu la Place de la Concorde. Comme pour ses autres projets, il posa des projecteurs directement du l’édifice (photo n°1). A noter que les façades de la place étaient non ravalées et bien noires à l’époque. Dans les années 1960, son concept fut abandonné (manque d’entretien?) et les projecteurs furent positionnés, sous la forme de lampes PAR, dans le dôme des lanternes de l’éclairage public. Plus discret, plus pratique pour l’entretien mais en conséquence, toutes les parties hautes du monument passèrent dans la pénombre (photo n°2).

L’hôtel Crillon faisant partie de l’ensemble des monuments de la place, il n’échappa pas à la règle (photo n°3). Il est probable que l’éclairage mandaté par les propriétaires de cet hôtel s’en est inspiré pour reprendre le concept de Fernad Jacopozzi, avec du matériel moderne et plus performant ! Reste à foire le reste des monuments de la place (photo n°4).

Extraits de la biographie de Fernand JACOPOZZI, écrite par sa petite fille. Textes complétés par JJ. LE MOELLIC